• serais -je regrettée

     

    Si Versailles m'était conté,

    Je rêverai des fastes et de sa majesté.

    La cour du Roi Soleil avec les belles libertines,

    Passeraient dans les jardins courtisanes félines.

     

    Mais je ne vis pas à cette époque,

    Et cette société snob n'évoque,

    Que malaise en moi, les gourgandines et leurs falbalas,

    Les empoisonneuses pour laisser la place à la première de choix.

     

    Si un jour La Méchante fée Morganne m'était contée,

    Je frémirais d'horreur de la rencontrer,

    Fée pourtant, mais méchante, pas bon enfant.

    Une horrible personne allant bon an mal an.

    Mais je ne suis que Morganne vivant à notre époque,

     

    Une fille que l'on conteste mais qu'importe,

    Elle ouvre grand les bras à ceux qui la supporte.

    N'aime pas les ragots les faux fuyants les mentors sots ,

    Elle leur dit partez allez voir plus loin il fera plus  beau.

     

    Mais si tu n'existais pas,  pourquoi j'existerais ?

    Je crois que ton clone  je recréerai,

    Mais les progrès, les inventions,

    Télévision internet, séparent, réunissent mais  distendent les unions.

     

      J'ai une envie de disparaître,

    A quoi je sers ? à quoi ça sert ? de vouloir paraître,

    Gentille et aimante, aidant son prochain,

    Alors que la vie devient moche, malandrins.

     

    Si je disparaissais, est ce que pour vous j'aurais existée ?

     

    Morganne


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :